Requins (3)

Requins (3)

Lorsqu’ils eurent franchi la porte, Domiel s’approcha de Shari.

– Auriez-vous un moment ? J’ai quelques questions à vous poser.

Le mage avait parlé d’un ton assez inhabituel, et on lisait sur son visage une certaine inquiétude. Était-ce le poids de ce qu’ils venaient d’apprendre, ou autre chose ?

– Bien sûr Domiel, répondit l’ambassadrice, intriguée.

— C’est à propos du rêve que vous avez fait lorsque vous étiez sous l’emprise du poison du Soksunir. Nous en avons reparlé avec Daethos, et j’aimerais bien que que vous m’en racontiez encore une fois tous les détails.

Shari ne put cacher sa surprise.

– Si vous voulez, mais je ne vois pas ce que…

Daethos, qui était resté silencieux jusqu’alors, prit la parole.

– Princesse-Shasri’a, comme je vous l’ai déjà dit, les visions qu’apportent le fiel du Soksunir sont souvent porteuses de présages. Et peut-être que ce que vous avez vu peut nous aider à comprendre le plan de notre ennemi.

Shari était stupéfaite. Le songe délirant qu’elle avait eu ne pouvait sûrement pas avoir une telle importance… S’agissait-il d’un test de la part de Domiel et Daethos ? La jeune femme décida de jouer le jeu.

– Très bien. Mais, je ne crois pas que je pourrais vous en dire plus que précédemment. c’était une vision très brêve. Tout ce dont je me souviens clairement, c’est ce bâtiment à douze faces, rongé par les flammes; et tout le monde autour de moi qui criait.

– Le bâtiment que vous avez vu dans la Tour de la Vie ? demanda Domiel.

Le mage semblait attacher une importance toute particulière à ce point.

– Oui, exactement.

— Et c’est tout ce dont vous vous souvenez ? Il n’y a pas un détail, une sensation que vous auriez éventuellement oublié ?

Shari réfléchit quelques secondes. Elle repassait danbs sa tête les images de la vision.Et quelque chose lui revint.

— Si, je crois… Il y avait aussi une odeur, très tenace, bien plus forte qu’un simple odeur de brûlé. Ca sentait lesouffre… Oui, je m’en souviens bien… Ca sentait de cette effluve d’œuf pourri…

Domiel resta silencieux un moment, circonspect, puis demanda.

– Vous êtes sûre ?

– Oui, certaine, c’était presque suffoquant…

– Merci, Shari, répondit laconiquement le mage, de nouveau perdu dans ses pensées.

Shari n’allait cependant pas le laisser s’en sortir comme cela.

– Cela vous dit-il quelque chose, Domiel ?

L’intéressé leva la tête.

– J’ai bien peur que oui, mais ce ne sont que des soupçons. Si cette vision est un reflet de la réalité, cela pourrait expliquer en partie pourquoi les mages n’ont pas réagi à la menace d’Oeklos.

– Comment cela ? Expliquez-vous.

– Je ne peux pas vous en dire plus sans confirmation. Je vais sûrement devoir retourner en Dafashûn pour savoir ce qu’il est en réellement… A présent, je dois vous laisser, il faut que je voie si je peux tirer d’autres informations dans les écrits de Shayginac avant de prendre tout décision.

Et le mage s’en alla en direction de la tour de Tshaylo, laissant Shari seule avec Daethos. La jeune femme était plus que perturbée par ce qu’elle venait d’entendre.

– Avez-vous une idée de ce qui le trouble à ce point, Daethos ?

– Je l’ignore, princesse-Shasri’a. Les comportements des humains sont encore bien mystérieux pour moi. Je sais cependant que la découverte de la prophétie a rendu Domiel-mage bien plus inquiet qu’avant…

Shari ne répondit pas. Peut-être que Domiel s’alarmait prématurément ? Un espoir bien maigre, car connaissant le mage, c’était peu probable…

 

78961373