Protection (4)

Protection (4)

La deuxième fois que Shari descendit dans les caves de la forteresse de Rûmûnd, le lendemain de sa discussion avec Redam Nidon, elle était accompagnée par le jeune lieutenant qui lui avait servi d’escorte pendant son voyage. L’officier ne paraissait pas particulièrement rassuré, et malgré tout ce qu’il avait pu affirmer, il était visible que les légendes imprégnant la forteresse avaient une influence sur lui. Shari elle-même, qui avait pourtant déjà l’expérience du lieu, ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine anxiété.

Redam Nidon n’avait pas pu accompagner les deux jeunes gens. Ce n’était pas l’envie qui avait manqué au vieil homme, mais sa santé lui interdisait de s’aventurer dans ces couloirs humides. Il avait donc, aidé par les descriptions du Codex Dafas, expliqué à Shari avec force détails toutes les actions qu’elle aurait à effectuer une fois dans la cave.

« Et n’oubliez pas, excellence. N’appuyez sur le point central que lorsque vous aurez allumé les quatre autres symboles. »

Le vieil homme avait répété cette phrase un nombre incalculable de fois, à tel point qu’elle était gravée dans la mémoire de Shari. Les échos de la voix de Redam Nidon retentissaient encore alors qu’elle descendait l’escalier menant au vieux cellier.

Shari et le lieutenant atteignirent rapidement le vieux cellier. Tout comme la première fois où l’ambassadrice de Sûsenbal était venue, le fond de la pièce s’illumina, faisant apparaître les motifs qui ornaient le mur.

Shari se dirigea alors d’un air décidé vers le Sceau des Mages, et, en une série de geste rapide et précis, se mit à appuyer sur les symboles suivant la séquence que lui avait indiqué maître Nidon.

Lorsque la jeune femme arrivait au symbole correspondant à la constellation de la maison (le point central) elle eut une légère hésitation. Elle finit cependant par y donner un léger appui, s’attendant au pire.

Un grondement sourd se fit immédiatement entendre, et, à la grande surprise de Shari, le cercle des symboles se fendit. Bientôt cette légère fissure s’étendit sur toute la hauteur du mur.Les deux parties du mur coulissèrent alors, révélant ce qui ne pouvait être qu’une chambre secrète.

Lorsque le grondement cessa, le mur du fond du vieux cellier avat complètement disparu. Le sol de la chambre secrète s’illumina alors brusquement, offrant aux yeux de Shari un des spectacles les plus étranges qu’il lui ait été donné de voir.

Le nouveau mur était recouvert de surfaces lumineuses sur lesquelles défilaient de nombreux symboles runiques. Au centre se trouvait un socle de métal surmonté d’un dôme de verre de quelques pouces de diamètre. Le dôme était légèrement surélevé, exactement comme l’avait décrit maître Nidon.

013_PartyLightTunnel_Prv_00000

– Incroyable ! s’exclama le jeune lieutenant. C’est de la sorcellerie !

– Plus précisément de la magie des Anciens, lieutenant, répondit Shari. Et c’est cette magie qui va permettre à Omirelhen de résister aux forces qui frappent Fisimhen et Sortelhûn.

Tout en parlant, Shari s’était approchée du piédestal. Elle remarqua alors la présence d’un livre, posé à même le sol, tout près de ce dernier. Le titre était en Blûnen Ancien, et la jeune femme ne parvenait pas à le déchiffrer. Elle fit signe au lieutenant de ramasser l’ouvrage. Maître Nidon se ferait probablement une joie de le lire. Mais pour l’heure, elle devait se concentrer sur sa tâche. D’après le codex Dafas, il suffisait d’enfoncer le sommet du piédestal pour activer le bouclier. C’est ce que fit Shari, cette fois sans marquer aucune hésitation.

Les surfaces lumineuses se mirent à clignoter, et des éclairs jaillirent de leurs bords.

« Couchez-vous ! » ordonna le lieutenant à Shari, affolé. La jeune fille ne l’entendait cependant pas de cette oreille. Elle resta debout, observant attentivement ce qui se produisait.

Le dôme de verre se mit à briller d’une lueur verte, d’abord très légèrement, puis de plus en plus fort. Au bout d’un moment, une voix surgie de nulle part annonça, en dûeni archaïque :

« Bouclier activé. Bouclier activé. Bouclier activé. »

C’était bien le signal qu’attendait Shari. Il indiquait que l’opération était terminée. La jeune fille avait accompli sa mission. A présent, seul le temps pourrait dire quelle était l’efficacité réelle de ce bouclier des mages qui était sensé protéger toute la péninsule d’Omirelhen.

Il ne restait donc plus à Shari qu’à rentrer à Niûrelhin pour y annoncer la bonne nouvelle. Elle n’avait plus rien à faire à Rûmûnd. Shari décida qu’elle partirait dès le lendemain.